Troubles respiratoires liés au sommeil

Traitements pour réduire ou éliminer les apnées du sommeil :

1. Modification des habitudes de vie. Selon les recommandations du médecin, l’exercice physique pourrait être intégré à la routine quotidienne pour contrôler le poids, mais aussi pour améliorer l’humeur et la santé cardiovasculaire, deux facteurs perturbés par les apnées du sommeil. De même, il est essentiel de porter une attention particulière à certaines consommations ou habitudes, telle que le tabac, les boissons alcoolisées, le café, l’exercice. Une bonne hygiène du sommeil doit être adoptée. Dormir sur le côté peut grandement aider certains patients à améliorer leur condition en permettant aux tissus mous (fond de la gorge) de se dégager et ainsi faciliter le passage de l’air.

2. Pression positive continue. L’appareil à pression positive constitue le traitement le plus efficace et le plus simple pour traiter les apnées du sommeil. Cet appareil envoie au patient de l’air sous pression positive par un tuyau souple relié à une insertion nasale portée à la base du nez ou à un masque porté sur le nez. L’air permet de garder ouvertes les voies aériennes supérieures (pharynx), prévenant ainsi les apnées. La pression nécessaire pour traiter les apnées varie d’une personne à l’autre, et doit être déterminée par un médecin à l’aide d’une polysomnographie au cours de laquelle la personne dort avec un appareil.

REMARQUE : Ce traitement peut entraîner des problèmes d’éveil (parasomnies primaires pendant le sommeil lent [non paradoxal]), qui sont vraisemblablement associés à des reprises du sommeil profond (non paradoxal).

3. Dispositif oral. ll s’agit d’un appareil buccal permettant d’avancer la mâchoire inférieure, ouvrant ainsi l’espace au fond de la gorge. Le dispositif oral est parfois moins efficace que l’appareil à pression positive, mais certains clients le tolèrent plus facilement.

4. Chirurgie. La chirurgie, le traitement le plus efficace pour le ronflement, peut être recommandée pour traiter les cas sévères d’apnées du sommeil. Elle répond toutefois à des indications limitées: la chirurgie d’avancée maxillo-mandibulaire, pour les personnes présentant des anomalies du faciès, a un taux de succès élevé, mais ses effets à long terme restent à confirmer. Chez l’enfant, l’hypertrophie amygdalienne est la principale cause des apnées et elle doit être traitée par amygdalectomie, une intervention dont le taux d’efficacité est très élevé.

Consulter votre médecin ou votre dentiste pour plus d’informations sur les traitements des apnées du sommeil.
Référence : American Academy of Sleep Medicine. International Classification of Sleep Disorders: Diagnostic and Coding Manual. 2nd ed. Rochester, 2005.

© OSR Médical, 2007. Tous droits réservés.
Site réalisé par Bergeron communications inc. | Réalisation du site