Polysomnographie

La polysomnographie (PSG) est le test de référence visant à quantifier et à qualifier les troubles du sommeil. La PSG se déroule généralement la nuit dans une Visite virtuelle de notre Centre de Physiologie Respiratoire- Sommeil. Ainsi, un contrôle rigoureux des paramètres enregistrés est assuré. Selon la condition de la personne, la PSG peut aussi être réalisée le jour, et même à domicile. Voici les différentes étapes d’une PSG:Polysomnographie

• Électroencéphalographie : Enregistrement de l’activité du cerveau par l’application d’électrodes sur le cuir chevelu;

• Électromyographie : Enregistrement de l’activité des muscles par l’application d’électrodes au menton, aux jambes ou aux bras;

• Électrocardiographie : Enregistrement de l’activité du coeur par l’application d’électrodes près du cœur;

Électrooculographie : Enregistrement de l’activité oculaire par l’application d’électrodes près des yeux;

• Débit d’air entrant par le nez et la bouche : Enregistrement de la ventilation par l’application d’une canule nasale sous le nez;

• Efforts des muscles thoraciques et abdominaux : Enregistrement de l’activité des muscles respiratoires par l’application d’une sangle au niveau du thorax et d’une autre au niveau des abdominaux;

• Ronflement : Enregistrement du bruit du passage de l’air à la hauteur des tissus mous du palais ou de la luette par un microphone appliqué au niveau du cou;

• Saturation de l’oxygène dans l’hémoglobine : Enregistrement du niveau d’oxygène dans le sang, par un capteur placé au bout du doigt.

D’autres données peuvent aussi être enregistrées, comme les mouvements involontaires liés au sommeil (mouvements des jambes, serrements de la mâchoire) ou la pression artérielle. Une lumière infrarouge peut aussi être ajoutée pour vérifier la présence de parasomnies (somnambulisme, cauchemar, trouble comportemental en sommeil paradoxal, etc.) durant le sommeil.

La plupart des individus peuvent « dormir » dans un CENTRE DES TROUBLES DU SOMMEIL, et une seule polysomnographie est généralement suffisante pour établir un diagnostic. La PSG est un outil indispensable pour déceler la présence de plusieurs troubles du sommeil et, par le fait même, pour confirmer un diagnostic différentiel précis du trouble présumé.


Référence :

American

Academy of Sleep Medicine. International Classification of Sleep Disorders: Diagnostic and Coding Manual. 2e éd.

Rochester, 2005.

© OSR Médical, 2007. Tous droits réservés.
Site réalisé par Bergeron communications inc. | Réalisation du site