Calculer votre niveau de somnolence

La somnolence

La somnolence diurne sera excessive si elle survient dans des circonstances ou à des moments inappropriés.

Échelle de somnolence d'Epworth

La somnolence se mesure souvent par l'Epworth Sleepiness Scale (ESS). L'ESS est un outil permettant de mesurer la probabilité d'endormissement dans diverses situations.

Quelle est la probabilité que vous somnoliez ou que vous vous endormiez (et non que vous vous sentiez seulement fatigué) dans les situations suivantes? Si une situation ne survient jamais ou rarement, imaginez ce qui surviendrait dans une telle situation.

Niveau de somnolence (1 à 3) :

0 = aucune probabilité de somnoler1 = faible probabilité de somnoler
2 = probabilité moyenne de somnoler3 = probabilité élevée de somnoler

Probabilité de somnoler : 0 1 2 3
En lisant en position assise
En regardant la télévision
En étant inactif, assis dans un endroit public (ex.: théatre ou réunion)
En étant passager dans un véhicule roulant sans-arrêt pendant une heure
En étant allongé l'après-midi pour vous reposer, lorsque les circonstances le permettent
En étant assis et en parlant à quelqu'un
En étant assis calmement après un repas sans alcool
Au volant et arrêté pendant quelques minutes dans un embouteillage

Si moins de 10, votre niveau de somnolence est considéré normal. Ceci n'exclut pas l'apnée obstructive du sommeil (AOS) ou d'autres troubles du sommeil, car la majorité des patients avec AOS ne sont pas somnolents. Si vous pensez avoir de l'AOS sans somnolence, parlez-en à votre médecin.

Si plus de 10, votre niveau de somnolence est plus élevé que la normale. L'AOS est l'une de plusieurs causes de somnolence. Parlez-en à votre médecin.

La somnolence peut se mesurer de façon objective par le test de maintien à l'éveil (TME), un test nécessitant une polysomnographie et offert dans notre laboratoire.

Références

Krieger J. Assessment of the sleepy patient in Breathing disorders in sleep, 18-28, McNicholas WT and Phillipson EA editors. Saunders WB, 2002.

Johns MW. A new method for measuring daytime sleepiness: the Epworth sleepiness scale. Sleep. 1991; 14(6):540-5.

© OSR Médical, 2007. Tous droits réservés.
Site réalisé par Bergeron communications inc. | Réalisation du site